Palmarès :

Compétition Fiction Francophone

  • Prix du Jury Fiction francophone : T’es morte Hélène de Michiel Blanchart
  • Mention du Jury Fiction francophone : Finale de Stephan Castang
  • Prix du Public Fiction francophone : Les mauvais garçons de Elie Girard

Compétition Documentaire

  • Prix du Jury Documentaire : Bachar à la Zad de Pierre Boulanger
  • Mention du Jury Documentaire : Le jour du seigneur de Simon Weizineau
  • Prix du Public Documentaire : La fin des rois de Remi Brachet

EDITO :

A la diète depuis mars 2020, vous êtes affamés de cinéma, de musique et de rencontres. Ça tombe bien, cette année, Partie(s) de campagne met les petits plats dans les grands ! 

Nous avons décidé de rejoindre les bibliothèques du Morvan embarquées dans un voyage culinaire depuis l’automne dernier. Cette édition du festival explorera donc les liens que le cinéma entretient depuis toujours avec la cuisine et la table. 

Si le cinéma, depuis Le déjeuner de bébé des Frères Lumière, a donné autant de place à la nourriture, à la cuisine, aux lieux où on la prépare et où on la consomme, c’est bien parce que la nourriture dépasse la simple satisfaction d’un besoin vital. Elle joue souvent un rôle de premier plan dans tous les actes de la comédie humaine. Il suffit de voir Montand en chef de rang séducteur et survolté mener son monde dans la brasserie de Garçon ! de Claude Sautet pour s’en convaincre ! 

Le repas est aussi le lieu de toutes les rencontres. C’est autour d’un déjeuner sur l’herbe que se nouent les intrigues amoureuses de la Partie de campagne de Renoir. Tout comme dans Les hommes le dimanche de Siodmak et Ulmer, que nous vous proposerons en ciné-concert dans le bois, accompagné par le violoncelle de Gaël Mevel.  

La cuisine est source de plaisir. La gourmandise, un des sept péchés capitaux. Vous le découvrirez dans Le festin de Babette, qui voit une cuisinière française préparer un repas gastronomique aux membres d’une communauté religieuse protestante. Habitués à la frugalité et bien décidés à ne rien laisser paraître au cours du repas, ils n’en seront pas moins complètement tourneboulés à la fin du festin. 

La cuisine est affaire de transmission. Les recettes passent de générations en générations. Cécile Déroudille part d’une recette de flan transmise par sa mère pour montrer l’importance de la cuisine dans les liens familiaux.

Enfin, la cuisine est aussi un voyage, partez à la découverte de l’Asie et de sa cuisine, avec Tampopo, Le festin chinois et Les délices de Tokyo !

Au menu du festival, vous retrouverez aussi tous les plats habituels : compétitions de documentaires et de fictions francophones, programmes jeune public, ciné-concerts, concerts, trouvailles sonores du Collectif Megabeat et rencontres décalées d’Eric Loiseau !

Et parce que nous n’avons toujours pas digéré l’annulation du festival 2020, nous vous proposerons deux séances du Palmarès sur grand écran !

Enfin, nous dédions cette 14ème édition du festival, à Jean-Claude Veau, bénévole ourouxois qui nous a accompagnés dès la première édition en 2008 et dont le sourire et la bonne humeur vont nous manquer.

Christian MAGNIEN / Président de Sceni Qua Non

PROGRAMMATION COMPLETE

Vous devez autoriser Calameo sur notre site Internet pour voir le document qui est insérée dans cette page en cliquant ici : Gestion des cookies